lundi 9 avril 2018

pénis stances


Sur les murs des arènes de Nîmes, de glorieux pénis sont sculptés pour chasser les mauvais esprits, 
car l'idée était de déclencher à leur vue, l'hilarité du spectateur entrant. Et le rire chasse les mauvais esprits,
c'est bien connu ! Ce qui l'est moins, pour moi, est que l'outil phallique en soit le moteur. Mais bon ; On essaye !






Chassons les mauvais esprits 
de never ! 




Et en plus ça attire la Fée ! ;)

6 commentaires:

  1. Comme quoi, pour attraper les petits poissons, il faut avoir une bonne gaule...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha ! C'est une conculsion valable, Maxvais Esprit :p

      Supprimer
  2. Tu viens d'éclaircir un mystère de plus de trente ans que je prenais pour un caprice d'architecte. Il y a à Grenoble un bâtiment construit dans les années 90 et qui intègre une façade inspirée de l'architecture antique. Et deviné ce qui trône à belle hauteur au dessus des têtes des passants qui n'en savent rien ?
    Je mourrai moins bête, mais je mourrai quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et non, ce n'était pas queue de l'esprit beaux arts ! Et je te souhaite bien de mourir un jour comme nous tous ! :D

      Supprimer
  3. Comme disait Obélix : ils sont fous ces romains. Intrigué par ce post j'ai tapé "arène de Nimes phallus" sur google images et j'ai vu… compère qu'a tu vus? J'ai vu des phallus triples et priapiques ailés conduit par des femmes tels des chars. Et ils trouvaient ça drôle! (en fait oui c'est assez drôle)

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D