mardi 24 octobre 2017

LIBÉ


pas rée ...

Alors si, toi, tu as un peu de temps, tu lis CET ARTICLE et puis tu me diras, si tu y as dégoté un truc, une idée, une analyse que tu n'as jamais lu sur les sites et les blogs de la confrérie. Moi j'ai regardé que les images.


L'école du vice et de la soumission

Tadaaaa!!!



Ps - Agnès Guiard, si tu as besoin d'un coup de main, d'illustrations,... n'hésite surtout pas ! 



C'est Waldo qui l'a fait !

20 commentaires:

  1. Enfin un article sur les vertus de l'enseignement !... Et un mot de vocabulaire à inscrire sur ton petit carnet d'étudiante modèle :
    L'algolagnie
    A retenir... Il y aura bientôt une interro !

    RépondreSupprimer
  2. l'algolagnie ... L'algo rythme de certaines petites manies ? :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ... ils ont de drôles de manies à Lagny!

      Supprimer
  3. Trop long à cette heure tardive. Je retenterai ma chance au matin.
    Mais ça commence mal, j'ai pas saisi la finalité de la question si ce n'est lire jusqu'au point final.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alooooooors, avez vous fait votre pensum ? :D

      Supprimer
  4. Comment mettre de l'aufhebung (à vos souhait) hégélien et du Foucault (Michel, pas Jean-Pierre) en parlant de pan pan cucul et de collège anglais? La réponse dans cet article de Libé (Aaah je viens de comprendre "Libé… pas rée"!). Ça me rappelle une soirée sur le SM sur Arte il y a quelques années, comment attirer le spectateur tout en ayant l'air intello.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout a force de traîner sur les blogs et les forums pendant plusieurs années on est devenus des spécialistes ! Maioui maioui ! Du coup, difficile d'être épaté sur le sujet...

      Supprimer
  5. Et après, on vient nous parler sans arrêt du harcèlement sexuel....
    Tu me harcèles Marcel (merci à Bobby Lapointe...!)
    Eh oui, ici on SM à tout vent (bon ok, pas plus de 5/10 pour ces deux là...pardon un B-...ah non merde c'est vrai maintenant faut noter avec des couleurs....rose foncé ou rouge violacé?...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Antoine, hors sujet ! au coin,... du bois ;)

      Supprimer
  6. Magnifique texte de Desnos dans cet article. La foudre "derrière ton toit d'ardoise" et le martinet sur les fesses de la pensionnaire, l'éclair comme un coup de fouet, de bien belles images.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. .... ffff ça veut dire qu il faut que j'aille le lire quand même cet article ?

      Supprimer
  7. comme Raphaël, mes paupières sont tombées avant la fin de cet article qui m'a semblé bien long et soporifique. Je vais retenter car je ne m'avoue pas vaincu comme ça. non mais oh!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a y est !
      "Pour vous, l’école conditionne l’exercice de la démocratie.Et si c’était faux ?"
      bien sûr que c'est faux. certains en doutent ils? et pour avoir autour de moi un ex-élève et un élève ( en cours) qui n'arrivent pas à rentrer dans le moule, c'est beaucoup de souffrance. Pas sûr que cela ait un impact sur leur érotisme. je suis même assez persuadée
      que pour l'un, ça l'a bridé et rendu très peu sûr de lui. Explorer ce serait peut être encore risqué de se faire taper sur les doigts.
      Seule l'école, le pensionnat, la punition peuvent être à l'origine d'un univers érotique. on est plus complet que ça et imprégnés chacun de plusieurs choses. et sans doute arrive t on à en faire quelque chose quand on croise des personnes qui peuvent accueillir tout ces bagages...

      Il y a sans doute la punition que l'on reçoit car on a fait une " bêtise" et on sait que l'on mérite le coin.
      là !je veux bien reconnaître que l'on va revivre cela adulte avec un certain délice.
      Mais il y a aussi les punitions, brimades et humiliations que l'on a reçu et qui n'étaient pas méritées. Certains en feront un univers érotique riche pour eux mais d'autres se sentiront tétanisés il me semble.
      Pas simple quoi tout ça :)

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec le côté embrigadement de l'école, et formatage de l'école. Et gare à ceux qui n'entrent pas dans le moule. Et ceci n'a rien d'érotique. Bref, je répète ce que tu dis :D

      Supprimer
    3. Dita la warrior :D J'avoue que dès - "Le mot «prof» éveille forcément l’idée d’un pervers. «Maîtresse», c’est pire encore. L’école cristallise tous les fantasmes de sadisme" Je me suis arrêtée. Trop réducteur, beaucoup trop. Et pourtant c'est bien en CE1 que j'ai eu ma première "maltraitance" scolaire et que je me suis dit que jamais plus les choses ne seraient comme avant. Je n'ai jamais supporté voir un enfant se faire frapper et ses illustrations là ne me sont pas érotiques non plus, Madame Z....

      Ma théorie c'est que j'ai érotisé ce cauchemars pour gagner ! Et ma foi, oui, j'ai gagné et tant mieux si j'ai pu aider quelques autres à gagner aussi ;D

      Supprimer
  8. Je suis juste venu mater l'image.
    Tiens cela me fait penser que je devrais faire billet sur ce qui m'a fait venir les internet du cul et sur les blogs de fessées.

    (Ah finalement, il y des images aussi dans l'article. Du coup, je l'ai survolé)
    Autant ce sont les fessées des livres pour enfant.e et adolescent.e qui m'ont fait fantasmé autant le côté punition de la chose ne m'a jamais émoustillé. Pour moi, que je la donne ou la reçoive, la fessée est une récompense :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bé, je t'ai répondu dans la réponse au dessus, Madame Z :)

      Supprimer
  9. Vous m'aviez donné une punition ??
    Zut alors, j'ai loupé cela.
    Voyez vous, en ce moment, l'oisiveté me va comme un charme, alors plus je procrastine mieux c'est. Et vu les différentes lectures restituées ici, et bien je crois bien que je ne lirai pas Agnès sur ce coup là.

    RépondreSupprimer
  10. Ah oui, l’alcool agit ! J'ai bon là ?

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D