mardi 29 août 2017

liquiditées.


dessin de Jan Van Rijn


j’étais allongée en chien de fusil ou en cuillère comme on veut c'était le petit matin juste entre deux limbes. ma vessie me titillait cruellement alors qu il est si doux de ne pas casser ces demi sommeils féconds en rêveries étranges et modelables... et doucement je m'imaginais ceinte d'une couche moelleuse de grande fille dans laquelle tout a mon aise et totalement sans honte d'aucune espèce je me soulagerais en laissant couler ce liquide chaud et odorant sur la peau de mes fesses... Et j'ai sauté vite fait du lit avant d'inonder la couette.

Et si je sais que c'est agréable c'est que dans un moment total d'égarement Elliséen, il m'est arrivé de me pisser dessus, sur ordre.

Quand même, moi que ça braque à froid, quand on me montre une photo de fille nue tenue en laisse par un homme vêtu... Ah ben là !!!... On ne parlera jamais assez des vapeurs envoûtantes du foyer du laissé aller du doux pétage de plomb, en tout état de cause, de la toute conscience du plaisir assumé, assoiffé, assaisonné !